Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Et si on se léchait les doigts?

Et si on se léchait les doigts?

La cuisine n'est pas qu'un produit de consommations mais aussi un sujet de réflexion. Je me penche sur l'aliment pour en extraire une fonction non vitale Imaginer de nouvelles formes alimentaires au travers de différents prismes, l'Art, la société, l'écologie, la sexualité... Un terrain vague dans lequel je joue à l'abri de mon Underground. A travers mon regard les aliments changent de fonction et revêtent des formes mutantes, illustration philosophique de l'aliment au delà de sa quiddité.

Apocalypse alimentaire.

Apocalypse alimentaire.

C'est terminé.
Dans mon atelier j'avais réfléchi à la beauté du pain, à toutes ses nuances grisâtres, je caressais ses petites cloques et je le reniflais en fermant les yeux.
J'étais seule avec lui.
Imaginer un univers approximatif, suggérer la fragilité alimentaire, construire un château de carte délicatement posé sur des biscottes.
Ils sont entré dans l'Aquarium 42.
Il n'y avait que 5 couteaux pour tous.
Peut être 150, peut être plus... Et vouloir être le premier à avancer sur les biscottes.
C'était le jeu.
Je suis dans la boîte je donne des gants, j'essaie d'expliquer.
Et puis c'est la marée.
Ils sont entrés et se sont emparés de tout comme prévu.
D'autres n'entrent pas effrayés par cette frénésie.
C'était le jeu.
Manger les meubles, les enfants y allaient à pleine dents dévorant les dossiers des chaises, les friands tapissaient leurs gaufres de pâté, les généreux coupaient des rondelles de saucisse sèche ramassée près de l'âtre.
Et ce bruit de biscottes.
C'était le jeu.
Et ce bruit de biscottes.
Il n'y avait que 5 couteaux alors on plongeait son pain dans la tapenade sans accessoire, on cueillait le raisin, on croquait les radis et les couverts.
Je suis sortie depuis un moment déjà.
Je regarde depuis l'extérieur de la boîte en verre ou les gourmands amusés dévastent le paysage.
C'était le jeu.
Je suis prise d'une sorte de vertige.
Au sol un tapis de sable.
Ils se sont amusés.
Tout s'est effondré, les chaises sont cassées, les tables démolies, les lustres dépouillés de leurs décors de roses.
Seule la cheminée ornée de pâte morte et d'une vanité reste debout.
Je me promène seule au milieu du désastre.
Installation de déconstruction alimentaire ou apocalypse?
C'était le jeu, un petit jeu de destruction massive.
Un petit jeu d'impudeur comestible.
Un petit jeu d'humour noir.
Je n'avais pas mangé depuis deux jours environ, j'ai bu un verre de vin et je suis allé me coucher.
Je n'ai pas dormi.

Apocalypse alimentaire.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article